+ 33 (0) 2 96 34 09 85 info@francefamilyholidays.com

Eh bien tout compte fait, nous avons décidé de devenir français. Plusieurs choses ont conduit à cette décision… Brexit, enfants scolarisés et sportifs en particulier, et en général amoureux de la vie à la française, de la culture et de la vie en Bretagne, nous n’avons aucune intention en ce moment de quitter la France. Alors maintenant, le plaisir commence… la paperasse nécessaire est assez impressionnante et la bureaucratie (une des choses que j'aime le moins en France) est probablement sur le point de commencer à faire monter ma pression artérielle. Mais je suis motivé et je vais essayer de naviguer dans ce champ de mines potentiel. J'espère garder un sourire sur mon visage.

Donc, tout d’abord, la question de ne pas être français - eh bien, c’est davantage un problème pour mon fils, qui est très sportif. Il a atteint l'âge où il ne peut plus concourir au plus haut niveau. Par exemple, il a terminé 5th en France en karaté, mais après son âge, on lui a dit qu’il ne pouvait plus concourir, car le champion de France devait être français. C'est compréhensible vraiment. Donc, il a changé de sport et joue maintenant au football et est un très bon joueur. Il va faire une bourse sportive dans une école appelée Pole Espoirs, traduite en Centre of Hopes. Celle-ci est gérée par le département, la Fédération de football de France (FFF) et Nike, soutenue par les clubs locaux (dont 11 est l'équivalent de la Premiership) et entretient également des liens avec l'équipe nationale. Maintenant, les clubs locaux ne se moqueront pas de sa nationalité, mais comme cela est également géré par la FFF, cela pourrait être un problème potentiel. Plus à tous les égards, Sam est très français. Il parle couramment, vit ici depuis qu'il est 3, va à l'école et ses camarades sont tous français. Il soutient même le PSG (et Arsenal aussi (Simon veut que cela soit ajouté)) et au grand dam de son père, il a soutenu la France en Euros!

Evie est tout aussi sportive mais elle est plus jeune et n'a donc encore rencontré aucun de ces problèmes.

Pour moi, ça a du sens d’être français aussi. Cela facilitera sans aucun doute la gestion d’une entreprise. Le nombre de fois que je remplis des formulaires et que ma nationalité est demandée augmente, j'ai donc lancé le processus et voici la liste de ce que je dois fournir (en double):

Formulaires de naturalisation remplis pour nous tous
Certificats de naissance et copies certifiées conformes
Certificats de mariage et copies certifiées conformes
Certificats de mariage de nos parents avec des copies certifiées conformes
Certificats de naissance de nos parents avec des copies certifiées conformes
Détails de tous les frères et sœurs et leur adresse, noms précédents, etc.
Détails de toutes les adresses et emplois précédents
Dernières années 3 de fiches de paie / comptes professionnels
Actes à notre propriété
Actes à toute propriété à l'étranger
relevés bancaires
Facture
Attestation scolarisation des deux enfants en France

et pour couronner le tout……

Un diplôme en français reconnu par les autorités françaises.

Maintenant, c'est la partie la plus délicate. Je dois passer l'examen fin janvier et avoir repris les cours. Mon français est correct mais je fais beaucoup d'erreurs et lors d'un test, je serai noté pour cela et mon français écrit est terrible. Alors, souhaite-moi bonne chance. Je posterai des mises à jour sur mes progrès (parfois, il peut même s'agir de coups de gueule!). Je vais soit célébrer soit commiser d'ici la fin janvier. Tous les deux impliqueront effectivement du vin (une autre chose que j'aime en France!). Une fois le diplôme obtenu, il faudra au moins encore 12 mois et sans doute beaucoup de travail officiel.

NL EN FR DE